top of page
  • Photo du rédacteurSeverine Bourguignon

ACE, Adverse Chilhood Experiences

Je vous parle aujourd'hui des ACEs pour "Adverse Chilhood Expériences"que l'on peut traduire par Expériences Négatives/Défavorables de l'Enfance et de leurs conséquences sur la vie adulte.




Une vaste étude (dite de Felitti) menée entre 1995 et 1997 aux USA a débouché sur un questionnaire de dépistage  comportant 10 questions qui permettent d’obtenir un résultat – le « ACE Score » - de 0 à 10. 

 

Le questionnaire répertorie 3 types de situations traumatisantes chez les enfants :

- abus (sexuel, physique ou mental)

- négligence (physique ou émotionnelle)

- dysfonctionnement du foyer (addiction, maladie mentale, divorce, emprisonnement, exposition à des violences domestiques)

 

Plus le « ACE Score » est grand, plus les facteurs de risques pour la santé mentale et physique sont élevés.

 

L'étude démontre que les problèmes survenus pendant l'enfance auront des répercussions tout au long de la vie, pouvant entraîner une mort prématurée. Ce cycle est décrit par la « ACE Pyramid ». 

 

Les enfants abusés, négligés ou maltraités en subissent au présent des effets négatifs avec des difficultés de concentration, de régulation, de cognitifs ou la perte de confiance en autrui.

 

Les adultes qui ont été des enfants abusés, négligés ou maltraités auront des risques décuplés d'avoir des comportements à risques et des problèmes sociaux (absentéisme, alcoolisme, tabagisme, consommation de drogues, excès de sédentarité) qui vont avoir un impact sur leur santé mentale et physique (obésité, dépression, diabète, risques suicidaires, problèmes cardiaques, douleurs chroniques, cancer, AVC, MST...).

 

Aux Etats-Unis, le questionnaire ACE est utilisé comme outil pédagogique dans le cadre de la protection de l'enfance. Il est proposé aux parents comme aux enfants est sert de support pour éduquer, trouver des pistes de solutions et mieux comprendre la situation familiale. 

 

Ainsi, en tant que thérapeute, il peut être avisé de faire passer l'ACE à certains clients pour mieux saisir leur situation actuelle. Aujourd’hui, avec la libération de la parole et les témoignages de victimes, les professionnels sont encouragés à poser plus ouvertement des questions telles que "avez-vous été victime d'abus, d'attouchements ou d'agression sexuelle pendant votre enfance?" à leur client lors de la phase d'anamnèse.

 

Avertissement - Ce questionnaire n'est pas un jeu ni un quizz de développement personnel. Si vous avez subi ou pensez avoir subi des expériences traumatisantes et graves dans l'enfance, n'hésitez pas à en parler à un professionnel de la santé mentale.

 

119 est le numéro d'appel pour l'enfance en danger.

 

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page