La Gestalt-thérapie

En séance

En pratique, une séance de gestalt-thérapie dure entre 45 minutes et 1 heure en face à face. Le thérapeute va être attentif à la façon dont vous rester en contact avec lui et aussi à la manière dont vous entrer en contact ou à quel moment vous évitez ce contact. 

Il va être attentif à vous dans votre globalité : vos paroles, vos gestes, votre langage corporel, vos émotions, vos perceptions. Il vous accompagne en vous faisant des reflets, en vous questionnant et parfois en vous faisant des propositions de redire une phrase, de faire un geste, de choisir un objet.

Le thérapeute va être attentif de votre rythme, à l'écoute de vos besoins. Il va mettre la relation au centre et va parfois confronter avec bienveillance vos idées, vos croyances, vos projets pour vous aider à mieux comprendre ce que vous faites, pourquoi vous le faites et surtout comment vous le faites.

Principes

Selon Serge Ginger qui a développé la gestalt-thérapie en France, 20 grands principes fondent cette approche. Parmi ceux qui me sont le plus chers :

- la créativité. Une séance de gestalt-thérapie peut être surprenante. Le thérapeute peut vous demander de vous déplacer, de répéter des choses, de jouer...tout cela au service de votre travail bien sûr.

- l'expérimentation. Quoi de plus enrichissant que d'essayer plutôt que de croire sans pratiquer. 

- la responsabilité. Le thérapeute ne va pas répondre ni faire à votre place, il vous rendrait dépendant sans vous rendre libre.  Il va vous guider et éclairer votre  chemin pour que vous puissiez vous même trouver le chemin et le refaire seul(e) ensuite.

- l'awareness. Éveiller sa capacité à sentir ce qui se passe pour nous en dedans en dehors sur notre peau, dans notre tête, être réceptif à soi, à l'autre, au monde.

- l'ici et maintenant. Pas besoin de chercher demain et hier, ce qui a besoin de se régler dans votre histoire se réactualise sans cesse au présent.

Origines

La gestalt-thérapie est également appelée thérapie du contact, thérapie du lien ou thérapie de la relation.

C'est une psychothérapie de la branche humaniste, relationnelle et existentielle qui apparaît dans les années 50 aux Etats-Unis sous l'impulsion d'un groupe d'intellectuels dont les têtes de file sont Laura et Fritz Perls.

Cette approche puise principalement ses racines dans la psychanalyse, la phénoménologie, la philosophie et la psychologie de la forme.

Elle est peu connue en France bien qu'elle y soit largement pratiquée.

D'autres questions ? Contactez-moi >>