L'art-thérapie

En séance

En pratique, une séance d'art-thérapie dure entre 45mn et 1h. Le fait d'être dans un atelier permet d'avoir à portée de main du matériel qui va pouvoir être utilisé en fonction du sujet abordé (pâte à modeler, dessin, collage, théâtre d'objet).

Vous pouvez venir spécifiquement avec une demande de travail par le biais de l'art. C'est souvent le cas pour les enfants et les adolescents. Le fait d'avoir un support visuel facilite le dialogue thérapeutique. 

Il arrive aussi que lors d'une séance "classique" de thérapie je puisse propose un travail par le biais d'un media artistique pour représenter, symboliser, exprimer ce qui ne parvient pas à sortir en mots.

Un outil ludique, accessible, souvent source de nouveauté et qui permet aussi de laisser une trace visible, une mémoire visuelle de l'expérience traversée.

Différences

L'art-thérapie ce n'est ni du loisirs créatifs ni de l'art.

 

Ce qui est différent au départ c'est que pour créer, on va s'inspirer d'un sujet ou d'une sensation qui est sienne. Vous allez être le matériau de votre propre inspiration. Vous partez de vous pour créer. 

Ensuite ce qui diffère encore, c'est que l'on ne va pas chercher à faire un travail abouti, léché, bien finalisé, prêt à être exposé. Ce que l'on recherche c'est le sens, le lien et les imbrications entre la création et soi.

Il n'y a pas d'attentes de résultats ni de beau, on s'affranchit de la quête de production, de productivité.

 

Vous serez surpris en partant d'une idée et en vous laissant guider par ce qui émerge de l'endroit où vous arriverez et que vous n'auriez pas pu imaginer avant puisqu'il était inaccessible à votre conscience.

Exemples

Pendant une séance de thérapie, M.raconte qu'elle est dans une spirale de négativité, qu'elle a du mal à m'expliquer, que ça tourne. Elle ne trouve pas les mots. Je lui propose de continuer à en parler tout en dessinant.

En atelier, C. a du mal à démarrer, elle se "rebiffe" et ne comprend pas les consignes. Ce n'est pas tant la réalisation plastique qui compte mais notre relation. Puisque je continue de l'accompagner avec douceur quand elle résiste, que le lien perdure entre nous quand elle me montre une partie d'elle-même qu'elle juge comme difficile, alors elle peut se mettre sereinement à créer en sécurité.

L'art-thérapie, c'est aussi une façon de mieux se connaitre et de se reconnaître à travers sa création : un colonne vertébrale qui raconte la structure enfin acquise, une boite remplie de nature et de éprise de simplicité pour dire l'essentiel de ses besoins, un NON écrit en gros pour enfin de libérer d'un très  vieux grief...

Il n'existe pas de recettes à appliquer, chaque être est unique dans ce qui l'anime et le compose. C'est savoir apprécier cela qui est magique et qui aide à guérir.

D'autres questions ? Contactez-moi >>